Parfois je me perds…

Je commence quelques dessins pour les poèmes érotiques de Béatrice Brérot, et puis je m’arrête, je ne me retrouve pas, ça ressemble à des choses vues, des œuvres entr’aperçues, ça ressemble à quelque chose, mais ça ne me ressemble pas à moi…

alors je tourne autour de cette idée d’érotisme, de poésie, je me plonge dans les représentations des amours mythologiques, tombe sur Danaé, de Klimt, mais aussi de Schiele, de Rembrandt, du Tintoret, du Corrège et du Titien, de Gentileschi, du père Orazio et de la fille Artemisia…

je me perds dans ces peintures, imagine des pluies d’or contemporaines, prends des photos avec une couverture de survie en guise de Jupiter

IMG_0328

puis réalise une série de dessins inspirés des photos….

333D9615-5822-4E19-8BB1-D645A20AA1DB

673F835A-1E00-4790-8E56-D5ADE19E589C

083C73F9-554F-4404-BF31-C6F332D199B7

 

et pendant ce temps les poèmes de Béatrice m’attendent sur mon bureau …

En cherchant des Danaé, je rencontre les textes de Mary Hickman, une écrivaine américaine, je lis, et oublie les poèmes de Béatrice...

je fais une nouvelle tentative, regarde les shunga japonaises, mais ce n’est toujours pas ça… je retombe dans les dessins faits pour les chambres secrètes il y a quelques années...

et puis l’idée c’était aussi de faire de la gravure… Je cherche, me disperse, imagine des installations avec des œilletons pour regarder ces images que je n’arrive toujours pas à concrétiser… décidément, je ne sais pas par quel bout attraper ce projet ! 

J’essaie encore…  les tentatives s’entassent…. Et... si c’était ça la solution ? travailler sur les couches, les superpositions, comme s’empilent les souvenirs, les caresses, les corps… en dessinant sur de l’acétate, en imprimant un surface transparente…

85C1DAB6-D7CE-4CB4-85EA-EAF6C0A7B040

Peut-être…

Ou peut-être est-ce encore une autre façon de se perdre entre les strates…