25 avril 2016

là où affleurent les ombres....

j'expérimente des ombres végétales et fleuries...   pour peupler les histoires d'ombres ...       et jouer avec les ombres de mes rêves...   dans ma langue aussi tesfemmes effraies, oiseaux,pianos, le poids du mondeet toutes les ombres :dedans le crâne.  Albane Gellé
Posté par fourine à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 avril 2016

histoires d'ombres, histoires d'amour : un livre....

Suite à une proposition de Béatrice Brérot j'ai réuni mes ombres avec ses textes, pour créer un grand livre comme une déclaration d'amour qui se déplie au fil des "je t'aime"... et ça s'appelle :    en voilà quelques extraits...   ****
Posté par fourine à 20:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 avril 2016

dans l'ombre de Félix ....

  alors que mon mur se remplit d'ombres   il faut que je rende hommage à Félix Vallotton, qui m’a inspirée toute cette série. Tout a commencé par ce tableau...   ... où l’ombre du corps sur le mur, m’a fait penser à un autre personnage qui partagerait le lit du modèle et avec qui elle serait en train de dialoguer… J’ai ainsi donné corps à cette ombre, puis en regardant d’autres peintures de Félix Vallotton, j’ai continué d’inventer des ombres pour peupler les rêves de ces belles alanguies…. ... [Lire la suite]
Posté par fourine à 14:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 mars 2016

interlude pour un petit théâtre sans ombres....

Vendredi soir, quelques-unes de mes oeuvres étaient sous les projecteurs pour accompagner les lectures de la compagnie Onditout. Elles ont fait les stars grâce à Chantal, Simone, Pascale et Colette! Elles ont fait les stars accompagnées de textes d'Aristophane, Niki de Saint Phalle, Carole Martinez, Virginie Despentes, et j'en oublie...    ****      
Posté par fourine à 21:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 mars 2016

des ombres, toujours...

des ombres pour ourler les nuits des ombres pour border les rêves des ombres pour adoucir les insomnies des ombres pour encrer les jours   des ombres qui collent à la peau et traînent dans leur sillage comme un parfum de songe...   ***
Posté par fourine à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mars 2016

histoires d'ombres, encore...

encore quelques gravures, toujours inspirées par les peintures de Félix Vallotton... encore quelques rêves où "l'encre serait de l'ombre", où l'encre se glisserait dans l'ombre pour dessiner des caresses, où l'ombre déplierait ses tentacules d'encre sur la peau, comme cette très belle vidéo de Judith Albert également inspirée d'une peinture de Vallotton...       "Sous un ciel étranger ombres roses ombres sur une terre étrangère entre roses et ombres dans une eau étrangère mon ombre." (Ingeborg... [Lire la suite]
Posté par fourine à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 mars 2016

Sans queue ni tête à l'inventaire!

chouette ! ma série de dessins "sans queue ni tête" sera exposée à l'inventaire à partir de dimanche 6 mars!  
Posté par fourine à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 février 2016

impressions d'hiver ...

Après une semaine passée à imprimer intensivement à l'atelier genevois de gravure, en vue de mon exposition à la galerie Séries Rares cet automne, c'est difficile de se remettre au travail! L'effervescence de l'atelier, les échanges, les supers conditions de travail vont me manquer... il faut que je retrouve la motivation pour me relancer dans mon projet de livre et passer de "l'ombre de mes rêves" aux "histoires d'ombres"...   *******       
Posté par fourine à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 février 2016

without a backward glance

et un autre interlude pour une petite série de dessins, inspirés par le titre d'un recueil de poèmes de Ron Butlin ...
Posté par fourine à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 février 2016

histoires d'ombres, ça continue....

entre les "ombres de mes rêves" et les histoires d'ombres.... "... L'ombre dévaste les mots, les rend plus vastes, plus vains. Elle est ce que le corps attend, ce qu'il ignore. Comment l'ombre ondoie-t-elle dans l'eau? Comment recouvre-t-elle la nuit? Le corps est insatiable, parce que son ombre non le comble, mais le grandit. L'ombre fait de l'ombre à la nuit. Elle est comme le songe : sans profondeur mais sans fond. ..." Jean-Louis Roux
Posté par fourine à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,