27 mai 2018

sirènes en sous-sol, fin....

l'expo est finie, les mouchoirs pliés, les sirènes recouchées dans leurs lits d'écailles...    il ne reste plus que quelques bulles et le bel article de Jean-Louis Roux...  

10 mai 2018

sirènes en sous-sol, notes autour de l'exposition

Au départ l’exposition de Grenoble à Alter-Art « à présent je m’allonge pour rêver du Printemps » en automne 2017, et l’idée de construire l’expo de Voiron en résonnance, comme une suite ou le deuxième volet d’un diptyque… Poursuivre l’idée des liquides corporels… L’expo de Grenoble était rouge comme le sang, l’expo de Voiron sera bleue comme les larmes… Penser l’exposition de Voiron comme une exposition aquatique Exposer toute la série de dessins sur les radiographies « en eaux profondes », femmes qui... [Lire la suite]
23 avril 2018

Sirènes en sous-sol

Dernières touches et retouches et dernières angoisses pour ma prochaine exposition à la galerie Place à l'Art à Voiron qui commence la semaine prochaine!  
Posté par fourine à 09:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 mars 2018

sans queue ni tête, exposition...

Depuis hier et jusqu'à la fin du mois de mars, j'ai étendu mes culottes, suspendu mes robes, affiché mes seins, ouvert mes romans Harlequin et installé mes propositions sans queues ni têtes à la médiathèque de Pontcharra. un petit aperçu en images...   ***********
Posté par fourine à 11:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 janvier 2018

Multiples...

À peine le temps de finir l'expo de Noël à la galerie Place à l'Art à Voiron, que ça recommence avec l'exposition Multiples     mes horloges du "petit bal du temps perdu" reviennent faire valser les heures...   accompagnées de quelques linogravures     ... et des travaux des 23 autres artistes! Pour tout découvrir, rendez-vous vendredi 12 janvier à partir de 18h30.... ***********  
Posté par fourine à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 décembre 2017

Expo de saison!

La galerie Place à l'Art à Voiron ouvre aujourd'hui son exposition collective de Noël à laquelle je participe... un petit avant-goût avant le vernissage vendredi à 18h30...   **********  
Posté par fourine à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 novembre 2017

retour d'Espagne et expo de Noël

Mon voyage en Espagne s'est plutôt bien passé... pas d'assiettes cassées, pas de valise perdue! Mais quelques péripéties quand même : la date d'inauguration a subitement changé !!! et je n'étais donc plus là pour le vernissage... Rien n'est parfait...! Mais j'ai quand même pu préparer mon installation "Le Festin Nu", une série de dessins sur 17 assiettes, inspirés de la peinture de Botticelli (présente au Prado à Madrid) "scènes de la vie de Nastagio degli Onesti" ... une histoire de repas, de banquet -avec des assiettes évidemment!-... [Lire la suite]
09 novembre 2017

l'art en valise ...

...ou l'angoisse des expos internationales! Je prépare mon départ à Oviedo en Espagne, pour participer à l’exposition « San Claudio. In Memoriam. 1901-2009. Una refexión artística en torno al patrimonio industrial » qui commence le 16 novembre au Musée Archéologique des Asturies… … et j’angoisse…   J’angoisse que les assiettes se cassent, que ma valise se perde, que mes bagages soient trop lourds, j’angoisse que tout arrive en mille morceaux ou n’arrive pas du tout! j’angoisse que mon installation de 100... [Lire la suite]
Posté par fourine à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 novembre 2017

et comment résister au plaisir...

... de partager le bel article de Jean-Louis Roux dans Les Affiches sur mon expo.
24 octobre 2017

"à présent je m'allonge pour rêver du Printemps" ...

ça y est, l'exposition à Alter-Art à Grenoble a commencé! Et elle dure jusqu'au 12 novembre... voilà le beau texte écrit par Janine Desmazières et quelques photos:   how the(myself’s own self who’s)child will dance ![1] e.e. cummings  73 poèmes   Le petit théâtre rouge de Catherine Grangier   Il est rouge, le théâtre de Catherine. On s’y installe dans un lit d’enfant à la peinture argentée, sur un matelas de fleurs-tampons ; et on y attend le  printemps, au rythme des 48 horloges qui font tourner... [Lire la suite]